Communiqué: Des candidatures « Les décroissant.e.s » aux législatives

Renouvelant l’expérience de 2012, la mouvance décroissante sera encore présente aux élections législatives de 2017. Regroupés sous une même étiquette nationale « les décroissant.e.s », 16 candidats ou candidates sont en effet présents dans des circonscriptions réparties sur tout le territoire. Ils disposent du matériel électoral nécessaire pour assurer la visibilité des idées de la décroissance : professions de foi, bulletins, affiches.

Lire la suite

Projets miniers: JAMAIS!

 

Les entreprises minières tentent toujours de s’implanter sur le massif armoricain. Variscan vient ainsi de déposer des déclarations de travaux pour tenter de premiers forages prospectifs.

Les collectifs locaux maintiennent donc la pression sur ces entreprises et les pouvoirs publics qui les soutiennent.

Après la chaîne humaine réussie à Merléac (1500 personnes!) nous serons présent.e.s le samedi 18 mars à Guingamp, à 10h30 (Place du champ au Roy) à l’appel du collectif Douar Didoull.

logo-Dd

Pour suivre l’actualité des collectifs contre les projets miniers: http://alternatives-projetsminiers.org

Appel à des candidatures aux législatives

Décroissance Bretagne relaie ci-dessous l’appel national pour des candidatures aux élections législatives de 2017. Si cette démarche vous intéresse, contactez-nous ou contactez directement le groupe Elections (voir ci-dessous).

Pourquoi la décroissance ? Parce qu’il ne s’agit plus d’objecter à la croissance, il s’agit de repasser sous les seuils de soutenabilité sociale et écologique.

Au regard du monde dans lequel nous pataugeons, il est indispensable d’emprunter collectivement le trajet de la décroissance vers des sociétés écologiquement soutenables, socialement décentes et démocratiquement organisées. Étant entendu que cette décroissance passe par la baisse de l’extraction, de la production, de la consommation, des déchets.

Lire la suite

Minons les projets miniers !

Décroissance de l’extraction et de la consommation de minerais

image extractivisme

Si nous avions pu croire que les politiques productivistes avaient touché le fond, il faut avouer que lorsqu’il s’agit de creuser ils font preuve d’un entêtement à toute épreuve.

En cohérence avec un mode de vie basé sur la croissance continue des besoins en matières énergétiques et minérales, le gouvernement de Manuel Valls a accordé en 2015 de nombreux permis d’exploration et de recherche minières (or, tungstène, argent, étain, zinc, plomb, etc.).

Le massif armoricain, avec près d’une dizaine de permis accordés ou demandés, n’est pas le seul concerné en France (Massif central et Pyrénées notamment). Il s’agit bien d’une volonté politique nationale de rouvrir des mines. Lire la suite

(F)estives 2016 à Pontarlier du 13 au 17 juillet

Comme tous les ans, des membres de Décroissance Bretagne seront présents aux (F)estives cette année à Pontarlier du 13 au 17 juillet.

Depuis 2006, les objecteurs de croissance, les anti-productivistes, les partisans de l’après-développement, de l’écologie radicale se rencontrent en été pour partager un moment de dialogue.
Le mythe d’une croissance comme moteur de l’économie est en train de s’effondrer. Non seulement même les économistes reconnaissent – enfin avec des chiffres – que la croissance n’a été qu’une parenthèse mais les historiens nous confirment que les « trente glorieuses » n’ont été que les « trente ravageuses ».
C’est dans ce contexte que nous devons prendre nos responsabilités : puisque cela  fait plus de 40 ans que les seuils de soutenabilité écologique ont été dépassés, comment décroître ?
Pour quelles sociétés d’a-croissance ?
Par quelles transitions ?
Que peut-on rêver après le productivisme et le capitalisme ?

Lire la suite

Le 26 juin, NON à l’aéroport et son monde

Par un référendum, le gouvernement cherche à sortir de l’impasse dans laquelle le projet de Notre Dame des Landes l’a conduit. Or seuls les habitants de Loire-Atlantique sont appelés à se prononcer sur un projet financé par l’ensemble des contribuables français.

logo_esc_big

Bien que ce référendum soit une parodie de démocratie, le mouvement politique de la décroissance appelle à voter NON.

Nous restons radicalement opposés à la fois à un nouvel aéroport à NDDL et à la modernisation de Nantes Atlantique. Par ailleurs, face à l’urgence climatique, être cohérent c’est choisir la décroissance du trafic aérien.

Nous reprenons ici un communiqué de presse du mouvement décroissant.

Mouvement décroissance: un processus en cours…

Le mouvement autour de la décroissance ressemble plus à une nébuleuse qu’à un mouvement unique. Ainsi, de nombreux groupes se sont créés (PPLD, MOC, AdOC, Epoc54…) historiquement avec des méthodes et autour de thématiques différentes.

Depuis quelques mois il y a une volonté de faire se rapprocher ces groupes autour d’une « maison commune ». Ainsi, une première réunion à l’initiative du MOC, a lancé ce qu’on appelle désormais le « processus décroissance ».

Télécharger le compte-rendu de la première réunion

Le groupe de motivéEs s’est étendu et de nouveau réunit en Vendée cette fois, à l’Hermenault. Une nouvelle impulsion a été donné au processus et de nombreux groupes de travail oeuvre désormais pour envisager l’émergence d’une maison commune, sans griller les étapes.

Télécharger le compte-rendu de la deuxième réunion

Très bientôt une nouvelle rencontre aura lieu au printemps faire le point sur l’état d’avancement et poursuivre la suite du travail.